Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Parler de la maladie avec son entourage

Les relations au sein de la famille peuvent être profondément bouleversées par la maladie de l’un des siens. Aborder le sujet avec son entourage n’est pas toujours évident.

En parler ?

Qu’elle soit discrète ou plus visible, une maladie chronique sera plus facile à vivre si elle n’est pas appréhendée par le malade seul.

Il est important que les proches comprennent la maladie, les contraintes de son traitement et qu’ils prennent conscience des répercussions sur leur quotidien. L’état de santé du malade aura probablement une influence sur la manière de vivre de l’ensemble de la cellule familiale. Certains malades préfèrent taire leur maladie à leurs proches, de peur de les inquiéter ou de les ennuyer. Ce choix du silence peut engendrer une grande solitude et priver le malade d’une aide précieuse. Dans ce cas, il peut être bénéfique de chercher un soutien extérieur auprès d’un thérapeute ou d’autres patients dans une situation similaire.

Dans le sens inverse, l’affection ne doit pas être constamment au centre des discussions. Même si la maladie est inévitable, conserver et entretenir d’autres sujets de conversation avec les proches est nécessaire pour l’équilibre des relations. À nouveau, le soutien d’un thérapeute pourra être nécessaire pour établir cet équilibre.

Parler de la maladie à ses enfants

Les jeunes enfants confrontés à la maladie de leur parent doivent faire l’objet d’une attention particulière. Même non informés, ils perçoivent généralement la tension qui peut régner au sein de leur entourage lors de l’annonce d’une maladie. C’est pourquoi attendre pour leur en parler est souvent inutile et source d’inquiétude pour l’enfant.

Il n’est pas simple d’aborder la thématique de la maladie avec un enfant. En tant que parent, vous êtes le mieux placé pour trouver la façon la plus adéquate de parler avec votre enfant. Confiez-lui les informations utiles, adaptées à son âge et à sa sensibilité, sans en faire un fardeau trop lourd à porter. Informer l’enfant ne vous empêche en effet pas d’éviter certains détails.

Des outils pédagogiques (livres, BD...) spécialement dédiés peuvent aider à amorcer la discussion. Certaines associations de patients ont créé des supports expliquant la maladie de manière ludique et interactive aux enfants. L’AViQ met également à disposition une bibliothèque très complète en la matière.