Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Gérer la douleur chronique

La douleur chronique est devenue un véritable enjeu de santé publique. Nombreux sont ceux qui souffrent de ces douleurs résistant aux traitements. On pense en premier lieu aux patients fibromyalgiques, premiers impactés par ces maux invisibles. Ils sont pourtant loin d’être les seuls. Migraines à répétition, douleurs d’origine cancéreuse ou encore maux de dos font partie intégrante du quotidien de beaucoup de personnes. Apprendre à gérer cette douleur et « vivre avec » est une épreuve de tous les jours, tant sur le plan physique que psychologique.

Qu’est-ce qu’une douleur chronique ?

La douleur est un mécanisme de défense naturel de notre organisme. L’International Association for the Study of Pain (Association internationale pour l’étude de la douleur) définit la douleur comme « une expérience sensorielle ou émotionnelle désagréable, associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite dans des termes impliquant une telle lésion ».

Lorsque la douleur devient chronique, elle s’installe de façon persistante, pendant des semaines, voire des mois. La douleur chronique est souvent pluridimensionnelle et mêle aux facteurs somatiques une dimension psycho-affective. Généralement, soit on ne parvient pas à identifier l’origine de cette douleur, soit elle persiste alors que sa cause a été éliminée, soit elle est liée à une maladie chronique.

La douleur peut, dans certains cas, devenir une maladie en soi. On parle de « syndrome douloureux chronique ». La douleur s’accompagne alors d’un ensemble de symptômes (par exemple, immobilité, troubles du sommeil, isolement, dépression...). Ces facteurs biologiques, psychologiques et sociaux interagissent avec les douleurs et contribuent à aggraver la situation de la personne touchée.

Vos questions les plus fréquentes