Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Études à l'étranger

Si vous souhaitez aller étudier à l’étranger, vous devez toujours contacter préalablement votre mutualité. Vous éviterez ainsi les (mauvaises) surprises financières si vous avez besoin de soins médicaux durant votre séjour. Les remboursements dépendent de votre destination, de votre âge et de la durée de vos études.

Conditions et destinations

Conditions et destinations Les règles en matière de remboursement des soins médicaux Que faire avant de partir ?


Vous étudiez en :


Bulgarie, Chypre, Danemark, Allemagne, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Croatie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Autriche, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovénie, Slovaquie, Tchéquie, Royaume-Uni, Suisse, Suède


et


  • vous êtes en ordre de cotisation à la MC;
  • vous bénéficiez toujours des allocations familiales;
  • votre séjour d'étude dure un an.

Vous bénéficiez de l'assistance médicale urgente "Mutas" pendant un an dans le cadre de vos études.

Informez au préalable votre mutualité régionale MC que vous allez étudier à l’étranger.


Emportez votre Carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Vous pouvez la demander via notre module de commande



Transmettez à votre mutualité une attestation de l’établissement d’enseignement étranger, indiquant votre destination et la période de séjour (ceci ne doit pas être fait avant de partir).

Vous étudiez dans l’un des pays susmentionnés, mais vous n’avez pas droit aux allocations familiales ou votre séjour durera plus d’un an ?
Avec la carte européenne d’assurance maladie, vous obtenez le remboursement des frais des soins médicaux dont vous avez besoin durant votre séjour. Ici, c’est la réglementation du pays dans lequel vous étudiez qui s’applique.

Passez d’abord dans votre mutualité. Vous saurez de quels documents vous avez besoin et ce que vous devez faire pour obtenir le remboursement des soins médicaux à l’étranger. 


Vous pouvez également commander votre CEAM en ligne ou utiliser l'application mobile CEAM.

Vous étudiez en Algérie, Albanie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Macédoine, Maroc, Serbie, Monténégro, Tunisie ou Turquie.
Généralement, vous avez besoin d’un document et vous ne pouvez obtenir le remboursement des soins que durant une période limitée. À chaque fois, c’est la réglementation du pays de séjour qui s’applique.
Pour les soins médicaux pour lesquels vous ne pouvez obtenir aucune intervention, le mieux est de conclure une assurance voyage. Il est important que cette assurance couvre suffisamment les frais de rapatriement.
Vous étudiez en Australie ou au Québec.
Vous devez demander le remboursement dans le pays des soins. Vous ne pourrez pas être remboursé des soins de santé en Belgique à posteriori.

Vous devez emporter le document vous ouvrant le droit aux soins de santé : CEAM pour l'Australie et formulaire BEQUE 128 pour le Québec (à demander à votre conseiller mutualiste).


Ensuite, inscrivez-vous auprès de l'institution d'assurance maladie de votre destination : Medicare pour l'Australie et RAMQ pour le Québec.


Pour les soins médicaux pour lesquels vous ne pouvez obtenir aucune intervention, le mieux est de conclure une assurance voyage. Il est important que cette assurance couvre suffisamment les frais de rapatriement.

Vous étudiez dans un autre pays que ceux susmentionnés, comme un pays d’Afrique, d’Amérique ou d’Asie.
La législation belge prévoit uniquement une intervention en cas d’hospitalisation urgente. Les autres frais ne sont pas remboursés.
Pour les soins médicaux pour lesquels vous ne pouvez obtenir aucune intervention, le mieux est de conclure une assurance voyage. Il est important que cette assurance couvre suffisamment les frais de rapatriement.