Javascript nécessaire. Votre browser ne supporte pas Javascript ou celui-ci est désactivé.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Que dit la loi ?


La loi relative au don d’organes et de tissus précise que chaque personne est un donneur, à moins d’avoir officiellement manifesté son refus.

Dans la pratique, les médecins vérifient si une personne est enregistrée comme donneur. Si ce n’est pas le cas, ils demandent aux proches ce que le défunt pensait du don d’organes. C’est une discussion difficile dans un moment douloureux.

C’est pourquoi il est essentiel que vous parliez avec votre famille du don d’organes, pour qu’elle connaisse votre opinion. Et que vous vous enregistriez.

Par ailleurs, il n’y a pas que les organes de personnes jeunes qui entrent en considération. En raison du besoin criant d’organes et des techniques médicales de plus en plus performantes, après votre décès, vous pouvez faire la différence pour d’autres personnes, quel que soit votre âge.