Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Traumatisme sonore

Il existe deux types de traumatismes sonores.

  • Traumatisme sonore aigu
    Exposition à des bruits violents tels qu'une explosion, des feux d'artifice ou un coup de feu. Une seule exposition peut entraîner la perforation du tympan et endommager les structures de l'oreille interne. La perte d'audition est le plus souvent partielle.
  • Traumatisme sonore chronique
    S'installe progressivement en plusieurs années d'exposition à des niveaux sonores moins violents. Ce traumatisme sonore se développe la plupart du temps en deux phases :
    • Après une période d'exposition excessive au bruit, une perte d'audition temporaire ou de courte durée apparaît. Cette perte est encore réversible et l'audition est rétablie après une période de repos de quelques heures.
    • Après une exposition répétée ou très prolongée à des intensités élevées, la perte d'audition est permanente et irréversible.

Le traumatisme sonore se situe toujours dans l'oreille interne. Le plus souvent, les premiers dommages perçus et les plus importants sont constatés pour les sons de haute fréquence (d'abord autour de 4 kHz, puis sur une plage plus étendue de 3-6 kHz). Souvent, les sons plus bas (500 Hz – 2 kHz) restent audibles plus longtemps.

Le traumatisme provoque rarement une surdité complète.

Un bruit constant, sans périodes de repos, est généralement plus dommageable qu'un bruit qui se répète à intervalles réguliers.

Direction médicale de la Mutualité chrétienne