Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Ronflements

S'ils se présentent de façon épisodique, les ronflements n'ont aucune conséquence médicale grave. Ils sont alors surtout gênants pour la personne qui se trouve à côté du ronfleur et qui n'arrive pas à trouver le sommeil.

Mais si vous ronflez régulièrement ou si vos ronflements sont un symptôme d'apnée du sommeil, vous risquez d'être sujet à une perturbation de vos phases de sommeil.

Cause

Pendant le sommeil, les muscles du pharynx se relâchent, ce qui a pour effet que la gorge se rétrécit. Chez certaines personnes présentant une ouverture de la gorge étroite ou une faiblesse de la paroi pharyngée, l'air est aspiré par une ouverture trop étroite pendant le sommeil. Cela donne lieu à une vibration, notamment de la luette et du palais mou, ce qui produit le son typique du ronflement.

Certaines personnes ronflent très bruyamment. Le volume peut ainsi atteindre 60 à 95 décibels, ce qui équivaut à un cri fort ou à un concert de musique.

Facteurs de risque

  • Les hommes sont plus fréquemment sujets aux ronflements que les femmes (un homme sur quatre contre une femme sur sept).
  • Surcharge pondérale.
  • Tabagisme.
  • Anomalie des voies aériennes supérieures :
    • malformations de la mâchoire inférieure, de la mâchoire supérieure ou de l'articulation temporo-mandibulaire ;
    • augmentation du volume des tissus mous (par exmple le palais, les amygdales, la luette) ;
    • obstruction nasale (due à une allergie, des polypes du nez, un rhume, une déviation de la cloison nasale...).
  • Affaiblissement des muscles de la gorge responsables du maintien de l'ouverture de la gorge.
  • Consommation d'alcool, particulièrement juste avant le coucher.
  • Consommation de certains médicaments tels que les somnifères.
  • Sommeil en position couchée sur le dos : cette position favorise non seulement les ronflements mais contribue également au volume élevé de ceux-ci.

Questions fréquemment posées

Direction médicale de la Mutualité chrétienne

Voir aussi