Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Mal de dos (lombalgie)

La lombalgie est assez fréquente. Elle touche 80 % de la population. Dans la moitié des cas, il s'agit d'une douleur récurrente.

Dans la plupart des cas, la lombalgie est dite aspécifique car elle ne peut être mise en relation avec une maladie ou une lésion dorsale particulière.

En général, il s'agit d'une lombalgie simple : les muscles, les ligaments, les articulations et les disques intervertébraux du dos ne fonctionnent plus comme ils devraient. Il est toutefois difficile d’établir avec précision la cause du mal.

La douleur peut apparaître subitement ou progressivement. Elle peut être de nature intense ou plutôt lancinante. La lombalgie est perceptible des côtes inférieures aux muscles fessiers et peut parfois même irradier jusque dans les jambes. Rester debout ou assis pendant une période prolongée, se lever ou simplement se mouvoir peut alors devenir douloureux.

Généralement, les douleurs disparaissent après quelques jours et n’entraînent aucune séquelle. Elles peuvent persister plus longtemps, mais disparaîtront en principe entièrement après six à douze semaines. Si elles perdurent plus de douze semaines, on parle de lombalgie persistante.

Inutile de s'inquiéter

De nombreuses personnes souffrant de mal de dos sont anxieuses. Certaines ont l’impression de ne pas être prises au sérieux, d’autres sont convaincues que la douleur ne passera pas avant que la cause précise du mal n’ait été diagnostiquée et d’autres encore craignent une affection plus grave.

Pourtant, il n’y aucune raison de s’inquiéter. En cas de lombalgie simple, le dos n’est pas abîmé et il n’existe donc aucun risque de séquelle. Même en cas de fortes douleurs ou de mouvements très difficiles, le mal finit très souvent par disparaître spontanément.

Questions fréquemment posées

Direction médicale de la Mutualité chrétienne