Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Comment la fatigue chronique peut-elle être prise en charge ?

Diagnostic

En 1994, des scientifiques ont défini des critères pour le SFC. Ils portent notamment sur une série de symptômes qui doivent se manifester pendant un minimum de six mois consécutifs.

Nous savons aujourd'hui que la fatigue chronique est plus qu'un ensemble de symptômes et que le problème nécessite une approche individuelle.

Pour un premier entretien, prenez contact avec votre médecin généraliste. Il pourra éventuellement vous envoyer chez un spécialiste pour des examens complémentaires. Si vous êtes malade depuis plus de six mois, il pourra dans certains cas être utile de passer quelques examens comme un test du sommeil.

Approche multidisciplinaire

Les médecins sont unanimes pour dire que plusieurs disciplines doivent intervenir au niveau de la prise en charge. L'objectif consiste à aider le patient le mieux possible dans les différents aspects de la maladie et à concourir à une amélioration la plus rapide possible. Et ce, en tenant compte des symptômes physiques comme des éventuels aspects psychiques et psychosociaux de la maladie.

Tout comme il n'existe pas d'explication bien définie à la cause précise de la maladie, il n'existe pas davantage de traitement unique. Les instances internationales et nationales recommandent aujourd'hui un traitement multidisciplinaire, dans le cadre duquel plusieurs disciplines proposent leur aide. La résistance physique est progressivement développée grâce à l'entraînement. La thérapie cognitivo-comportementale apprend à gérer les symptômes de manière adéquate et à avoir une autre vision de la problématique.

Les résultats des divers traitements sont variables. Ce qui pour l'un constitue une voie d'amélioration ne l'est pas nécessairement pour un autre. Le meilleur choix sera opéré en concertation avec le médecin généraliste, d'autres spécialistes et le patient. Il est également essentiel que l'entourage soit bien informé et participe éventuellement au traitement.

Nouvelle convention de rééducation

L'accord entre l'Inami et les centres de référence, à qui l'on peut s'adresser pour le diagnostic et les conseils de traitement, a pris fin.

Une nouvelle convention de rééducation devrait entrer en vigueur, en vertu de laquelle le rôle de la première ligne sera centrale : les soins commenceront chez le médecin généraliste, qui peut envoyer chez le spécialiste. Grâce à un diagnostic et à un traitement précoces, on souhaite éviter que la fatigue prolongée ne persiste plus de six mois et évolue en maladie chronique.

Conseils

  • Ne vous confiez pas uniquement aux professionnels de santé, mais prenez personnellement une part active au processus de guérison.
  • Tenez compte des implications financières lors du choix d'un traitement.
  • Soyez ouvert à une admission si un encadrement ambulatoire apporte des résultats insuffisants.
  • Contactez le Service social de la MC si vous souhaitez des soins à domicile.

Direction médicale de la Mutualité chrétienne - 08/06/2016