Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Le médecin-conseil, un soutien précieux pour le patient

Quand on parle du médecin-conseil de la mutualité, on pense souvent à son rôle de « contrôleur ». C’est méconnaître les rôles d’accompagnateur et de conseiller qu'il joue également. Métier polyvalent aux multiples facettes sociales, il requiert de nombreuses qualités.

Ses fonctions sont nombreuses, en voici un bref aperçu !

Suivi de l'incapacité de travail

L’évaluation de l’incapacité de travail des affiliés est une mission considérable. Même s’il existe des étapes importantes à respecter, chaque situation est appréhendée de manière individuelle, ce qui permet au patient de ne pas réexpliquer toute son histoire à chaque visite.

Afin d’obtenir un maximum d’informations, le médecin-conseil reste en contact avec le médecin traitant, le médecin spécialiste ou le médecin du travail. Si, au bout d’un an d’incapacité, la personne entre en invalidité, le médecin-conseil poursuit son rôle de conseiller et d’accompagnateur. Il peut, par exemple, examiner avec elle les possibilités de reprise partielle de travail autorisée.

C’est un métier qui demande beaucoup de psychologie humaine, de bon sens, de capacité d’écoute, de sens de la concertation ainsi que de connaissance de la réalité sociale et professionnelle. La mutualité à laquelle le médecin-conseil est rattaché n’a pas d’influence sur ses décisions.

Remboursements en soins de santé

Le médecin-conseil va vérifier que les conditions pour les remboursements en matière de soin de santé soient bien remplies. Il se base sur les données fournies par le prestataire de soins qui signe la demande d’intervention. Ces procédures d’autorisation se sont multipliées au fil des années car la réglementation s'est complexifiée et les prix ainsi que la variété de médicaments ont augmenté.
A noter : pour les médicaments du chapitre 4 soumis à l’autorisation du médecin-conseil, celui-ci n’a aucun pouvoir de dérogation et doit appliquer strictement la réglementation.

Conseils ponctuels

Le médecin-conseil participe en étroite collaboration avec le département juridique à certaines expertises médicales, il donne son avis sur des dossiers individuels et des services en assurance complémentaire. Il est aussi à disposition des patients et de leur médecin traitant qui souhaitent des conseils utiles par rapport à une maladie, à son traitement et aux conditions de remboursement de celui-ci.
Le médecin-conseil remplit donc une mission-clé dans la bonne application de l’Assurance soins de santé et indemnités, garant d’un système de solidarité juste.

L'équipe des médecins-conseils de la MC

La MC souhaite renforcer la fonction de conseil au cœur de ce métier : le médecin-conseil dispense conseil et information aux membres, mais aussi aux prestataires de soins sur l’application correcte des règlements, sur la nomenclature… grâce à ses connaissances de la réalité sociale.
En outre, le médecin-conseil doit pouvoir contribuer à l’évaluation de l’utilisation optimale des ressources de l’Assurance soins de santé et indemnités.

Les maladies et pathologies auxquelles il doit faire face évoluent également. Il y a de plus en plus de pathologies liées au stress, à l’épuisement professionnel, au harcèlement moral. Le médecin est également davantage confronté à des maladies graves et longues.

C’est pour toutes ces raisons que le médecin-conseil a un rôle déterminant au sein des mutualités. A la Mutualité chrétienne, une centaine de médecins-conseils sont au service des patients et de leurs collègues, en contribuant activement aux projets qui constituent la mutualité de demain.